CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La main dans le sac ✯ Senariel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Senara Ryder
Je me suis manifesté : 100 fois sur mes : 32 ans et je préfère : les hommes et je dois ma tête à : emy

Message(#) Sujet: La main dans le sac ✯ Senariel Ven 22 Juin - 14:13


      
   
I never give up

   

   
Faisant le tour des propriétés, Senara avait remarqué que cette maison était plutôt vide. Son propriétaire vivait seul avec son androïde, et il était souvent absent de son domicile. En laissant trainer ses oreilles, la voleuse avait appris que l'homme qui habitait là était médecin. Autant dire qu'il devait être blindé de tunes et c'était justement ce après quoi elle courrait. Quant à l'androïde, ce ne serait qu'un bénéfice de plus. Elle lui tirerait une balle dans la tête puis le désassemblerait pour revendre les pièces au noir. Le seul hic dans cette histoire, c'était qu'on l'avait laissé en plan au dernier moment. Il y avait eu une urgence dont elle n'avait pas compris la cause, et dont elle se moquait aussi. Leurs histoires de méchants robots l'indifféraient. Pour elle, ils n'étaient que des machines comme des autres, aux allures d'hommes mais non vivants. Elle trouvait donc idiot de s'acharner sur eux comme on pourrait s'acharner sur un aspirateur sous prétexte qu'il remplace le balai. Et à vrai dire, Senara était très tenté par l'argent qu'elle pensait trouver chez ce médecin. Alors pas question de faire marche arrière pour taper sur du plastique.

Munie de ses divers outils de cambriolage et habillée pour la circonstance, la voleuse força la sécurité de l'endroit et s'y introduisit à patte de velours. Elle observa ensuite rapidement les lieux. Normalement, le propriétaire, un certain docteur Donovan, n'était pas là. Quant à l'androïde, il allait falloir qu'elle le débusque par elle-même. Avec un peu de chance, il était en mode arrêt ou en pause dans un coin. En attendant qu'elle se décide à changer de pièce, Senara commença par fouiller le salon. Elle se dirigea vers les placards et les tiroirs, farfouillant les papiers à la recherche d'objets de valeur. Cependant, elle dut vide se rendre à l'évidence que l'homme ne possédait pas grand-chose en matière de richesse. « Sérieusement ? » se murmura-t-elle intérieurement. « Avec tous les médecins bourrés de fric qui existent, il faut que je tombe sur le seul qui n'est pas matérialiste ! » soupira-t-elle. C'est alors qu'elle sentit une force s'exercer sur son épaule. Paniquée, Senara envoya une gifle au détenteur de la main, mais elle ressentit aussitôt de la douleur. « P*tain de machine ! » lâcha-t-elle, s'étant fait mal au poing. « Lâche-moi tout de suite ! » ordonna-t-elle ensuite, cherchant son arme dans sa poche. Mais elle se fit aussitôt désarmer, ce qui ne l'empêcha pas de se débattre comme un diable en hurlant et en tapant sur l'androïde comme une furie. Jusqu'à ce que l'androïde s'adresse à une personne qui venait d'entrer dans la pièce. « Dois-je prévenir la police ? » demanda poliment la machine, ce qui ne fit qu'énerver la voleuse encore plus. Néanmoins, la jeune femme finit par se retourner vers celui qui allait prendre la décision. Haussant un sourcil, elle dévisagea l'homme. Franchement, c'était à se demander qui était le cambrioleur. Certes Senara était toute de noir vêtue, mais l'homme qui lui faisait face ressemblait à un toxico. D'ailleurs, elle ne serait guère surprise d'apprendre que ce type se droguait. Elle en avait connu beaucoup des comme ça.

   
panic!attack

∇▲∇▲

she just wanna be free
Elle rêvait de devenir invisible : tout voir, tout entendre, tout apprendre, sans que rien de palpable ne signalât sa présence. Elle ne serait plus qu'une onde, un souffle, un parfum peut-être, rien qu'on pût toucher ou attraper.

©️ alaska.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je me suis manifesté : 284 fois sur mes : 32 ans et je préfère : Hétéro et je dois ma tête à : SWAN

Message(#) Sujet: Re: La main dans le sac ✯ Senariel Ven 22 Juin - 15:05


La main dans le sac
 
Aujourd'hui, impossible de me lever à cause d'un mal de dos ... Chris était arrivé avec mes médicaments, celui-ci remarquant de suite mon malaise, et me proposant d'appeler les urgences, évidemment j'avais refusé. Prenant mes médicaments, j'ai de suite prévenu mon patron, pour lui dire que je ne pourrais pas venir travailler à l'hôpital aujourd'hui, dans ma tête je me dis que je n'allais pas non plus pouvoir chiper de la morphine. Chris revint avec mon petit déjeuner, sérieusement ? Je lui avais déjà dit plusieurs fois que je préféré me faire à manger seul, mais celui-ci me répondait toujours que "vue que j'oubliais toujours de me faire à manger, il prenait soin de prendre les devants pour ma santé". Pourquoi ma famille m'avait acheté un androïde déjà ? Ah oui! pour être sur que je n'allais pas claquer seul chez moi, bien il avait réussi. Je pris un peu de mon café, avant de me rallonger, cherchant dans ma table de nuit d'autre médicament contre la douleur. C'est au bout d'une heure que je fini par me laver, pour prendre une douche et fouiller dans mes réserves. Il me resté un petit flacon de morphine, juste de quoi me faire deux injections ... J'eu un soupire avant de me faire la première injection, trainant jusqu'au salon pour finir sur le canapé. Chris me rappela que je n'avais pas fini mon petit déjeuner ... Merci j'avais remarqué ... Que si je voulais prendre davantage de médicament, il était préférable que j'ai l'estomac plein, de suite je roulais des yeux. M'endormant, je fus à nouveau réveillé par Chris qui m'apporté mes médicaments du midi, ainsi que le déjeuner.

-Chris ... Sérieusement je n'ai pas faim


-Mon programme est de prendre soin de ta santé, manger est quelque chose dont tu as besoin


-Bien je vais devoir refuser ton offre merci


Me relevant du canapé en râlant, je retournais dans ma chambre ou je m'écroulais à nouveau dans mon lit. La morphine faisait son effet, je n'avais plus aucune douleur, mais j'étais complètement dans le gaz. J'allumais ma chaîne hi-fi, je branché mon casque avant d'écouter un peu de rock. Je mettais sans doute endormie ... Le CD était terminé, retirant mon casque, j'entendis les cris d'une femme ... Chris a invité l'une de ses copines ? Pensais-je avec un sourire débile, même si je savais que c'était impossible. Me relevant et manquant de tomber, j'ouvris la porte, avant de voir Chris tenir une femme, me demandant si je devais appeler la police. J'eu un rire nerveux en secouant négativement la tête.

-Ta pas de bol, tu viens chez la seule personne du quartier qui n'a rien de valeur

Me tenant à un meuble, je senti ma tête tourner, Chris du le voir aussi car de suite il vint à mon aide.

-Tu as encore pris des mauvais médicaments


-Balance moi à ma mère

Répondis-je à Chris avant de chercher à rejoindre le canapé.
code by bat'phanie

∇▲∇▲

I don't care, I don't care, so call me crazy
They can say, they can say it all sounds crazy ▬ 'Cause every night I lie in bed The brightest colors fill my head A million dreams are keeping me awake I think of what the world could be A vision of the one I see A million dreams is all it's gonna take A million dreams for the world we're gonna make
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Senara Ryder
Je me suis manifesté : 100 fois sur mes : 32 ans et je préfère : les hommes et je dois ma tête à : emy

Message(#) Sujet: Re: La main dans le sac ✯ Senariel Sam 23 Juin - 22:35


      
   
I never give up

   

   
Alors là, Senara ne s'était pas attendue à ça. Le maître des lieux, loin d'être le médecin respectable et élégant qu'elle s'était imaginé, était en fait une sorte de... junkie ? En tout cas, sa tête donnait fortement cette impression, avec ses cheveux longs négligés et son air dépressif. En plus de ça, il était visiblement en plein tripe, vacillant de tout côté et avec un rire qui n'avait rien de naturel. La voleuse était tellement étonnée de tomber sur... ça, qu'elle resta un moment à l'observer. Mais où est-ce qu'elle était tombée ? « T'as pas de bol, tu viens chez la seule personne du quartier qui n'a rien de valeur. » se moqua l'homme en peignoir, visiblement très amusée par la situation. « Je constate ça oui. Et on ne se demande pas où va l'argent. » répliqua-t-elle sans gêne, tandis que l'androïde délaissait sa prisonnière pour venir en aide à son maître qui venait de se cramponner au premier meuble à porter de main pour ne pas se péter la tronche par terre. « Tu as encore pris des mauvais médicaments. » s'inquiéta la machine. Depuis quand un androïde tutoyait son propriétaire ? Depuis quand un propriétaire permettait à son androïde d'agir comme un égal avec lui ? C'était quoi ? Un genre de couple homo et transgenre ? Ils étaient complètement dingues dans cette baraque ! Enfin au moins, Senara était maintenant libérée. Le toxico avait refusé que la machine appelle la police, et cette dernière était partie auprès de son patron. Il était donc temps de filer à l'anglaise. « Balance-moi à ma mère. » entendit-elle tandis que la brune reculait prestement et sans faire de bruit pour ne pas se faire repérer. Elle passa ensuite par la fenêtre qu'elle avait ouverte et s'enfuie de l'enceinte de la maison. Mais après quelques mètres, elle s'arrêta et se retourna. Cet homme était en détresse, il faudrait peut-être qu'elle appelle les ambulances ou quelque chose du genre, non ? Sauf que ça ne la regardait pas, et qu'en plus, il faudrait qu'elle explique qui elle était. Tergiversant pendant un moment, la brune préféra finalement s'en aller. Après tout, elle devait son indépendance au fait qu'elle savait rester discrète et qu'elle ne se mêlait pas aux affaires des autres. Pourtant, Senara sentait qu'une partie d'elle était restée là-bas.

***

La brune songeait à cet homme et à son androïde depuis qu'elle les avait « rencontrés » lors de ce cambriolage raté. La relation d'amitié qu'ils semblaient entretenir la perturbait. Car elle trouvait assez dingue de voir qu'un humain et un androïde puissent devenir amis, alors qu'elle-même errait telle une âme solitaire. Bien sûr elle avait rejoint les Lost Children, mais elle ne se sentait pas exactement en phase avec eux. Du coup, les liens qu'elle avait noué restaient plutôt superficiels. Et puis, Senara culpabilisait aussi d'avoir laissé cet homme. Si ça se trouve, il était mort parce qu'elle n'avait rien fait pour lui. Assise sur une caisse en bois dans cet immeuble qu'ils squattaient, la voleuse avait dessiné l'homme junkie et sa machine. Une fois qu'elle eut fini, elle observa longuement les traits des deux hommes, mais surtout celui de l'homme aux cheveux longs. Il avait les traits fins, et des yeux fatigués. Elle sentait une douloureuse histoire derrière son état, et pour une fois dans sa vie, elle avait envie de prendre un risque. Rangeant son dessin, elle attrapa sa veste en cuir et quitta Brooklyn pour se rendre dans le Queens. C'était complètement fou de faire ça, mais elle s'était promis d'arrêter de fuir. Bien sûr, il y avait le risque que l'homme ne soit plus en plein tripe et décide d'appeler la police, mais au moins, elle se serait assurée qu'il allait bien.

Une fois devant la maison, Senara se sentit stupide. Il y a quelques jours elle tentait de le voler, et maintenant elle s'inquiétait pour lui. Elle ne devait pas être nette dans sa tête... D'ailleurs, plutôt que d'aller sonner à la porte, elle resta un moment à observer la bâtisse, l'extérieur et les fenêtres. Jusqu'à ce qu'elle tombe sur le propriétaire au premier étage, qui regardait dehors. Leurs regards se croisèrent. Se sentant prise la main dans le sac pour la deuxième fois, Senara décida de partir. Mais qu'est-ce qu'il lui avait pris de venir ? Et pour la seconde fois, ce fut l'androïde qui lui tomba dessus. « Attendez ! Monsieur Donovan voudrait vous parlez. » la héla-t-il. Surprise et hésitante, Senara arrêta de pressa le pas et se retourna vers la machine. Puis, devant l'air affable de l'androïde, la brune décida de le suivre. Moins de deux minutes plus tard, elle entrait par la porte, circonspecte.

   
panic!attack

∇▲∇▲

she just wanna be free
Elle rêvait de devenir invisible : tout voir, tout entendre, tout apprendre, sans que rien de palpable ne signalât sa présence. Elle ne serait plus qu'une onde, un souffle, un parfum peut-être, rien qu'on pût toucher ou attraper.

©️ alaska.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je me suis manifesté : 284 fois sur mes : 32 ans et je préfère : Hétéro et je dois ma tête à : SWAN

Message(#) Sujet: Re: La main dans le sac ✯ Senariel Sam 23 Juin - 23:10


La main dans le sac
 
M'écroulant sur le canapé, j'eu tout juste le temps de voir la jeune femme filer par la fenêtre, de son côté Chris était parti me chercher de l'eau et sans doute de la nourriture. De mon côté je n'avais qu'une envie, me refaire une seconde injection, je pouvais déjà sentir la douleur revenir. Soupirant, je fini ma journée avec une humeur des plus maussade, avant de finir par rejoindre à nouveau ma chambre et me faire une seconde injection. Le trou noir complet. La seule chose que je pouvais me rappeler, c'était un réveil avec une horrible migraine le lendemain après-midi. Selon Chris j'avais été malade toute la nuit, geignant comme un gosse ... La honte ...

....

Quelque jours plus tard, je revins du travail lessivé par ma journée. J'avais tant bien que mal caché mes cernes avec du fond teint, oui, chez moi j'ai même du maquillage pour cacher ma misère. Rentrant chez moi, je pris de suite une douche, enfilant mon peignoir, avant de rejoindre le canapé qui se trouvé dans la salle. M'écroulant dans le canapé, je pris ma guitare et commença à jouer une douce mélodie. L'argent ne fait pas le bonheur ... Il y contribue certes, mais je donnerais bien tout mon fric pour me débarrasser de cette maladie. C'est Chris qui me sorti de me pensées, en m'apprenant que la jeune femme qui était venu me "cambrioler", n'arrêté pas de fixer l'immeuble ... Sur le coup j'haussais les épaules, puis je fini par demander à Chris d'aller la chercher. La jeune femme n'était pas du quartier, pourquoi revenir alors que j'aurais pus la dénoncer aux flics ? En tout cas elle ne m'avait rien volé ... Bon, je devais admettre que je caché bien mon argent, puis que je n'avais pas grand chose qui pouvait avoir de la valeur. Lorsque Chris revint avec la jeune femme, j'avais toujours laissé mes rideaux fermés, la lumière me faisant mal aux yeux et me donnant la migraine. Je regardais la jeune femme, penchant la tête sur le côté.

-De retour dans le quartier ... J'ai vraiment du paraître ... Bref ...


Même si pathétique aurait été le mot.
code by bat'phanie

∇▲∇▲

I don't care, I don't care, so call me crazy
They can say, they can say it all sounds crazy ▬ 'Cause every night I lie in bed The brightest colors fill my head A million dreams are keeping me awake I think of what the world could be A vision of the one I see A million dreams is all it's gonna take A million dreams for the world we're gonna make
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Senara Ryder
Je me suis manifesté : 100 fois sur mes : 32 ans et je préfère : les hommes et je dois ma tête à : emy

Message(#) Sujet: Re: La main dans le sac ✯ Senariel Dim 24 Juin - 14:31


      
   
I never give up

   

   
Eh bien... c'était plutôt étrange de passer par la porte, lorsqu'on était entré par effraction quelques jours auparavant dans la même maison. Sans compter que l'ambiance avait des allures de repaire pour vampires. Le salon était sombre, la lumière entrant par les rares fentes des rideaux, tamisée. Pour autant, ce n'était pas dérangeant. Senara aimait bien ce genre d'ambiance, préférant vivre la nuit que le jour. Il y avait moins de bruits, moins de monde, et l'univers lui-même semblait différent. Et puis, lorsque ses yeux s'accoutumèrent à l'obscurité, elle aperçut aussi que l'homme aux cheveux longs tenait une guitare dans ses mains. Il avait aussi troqué son peignoir contre des vêtements, signe qu'il avait du sortir. Cet homme allait-il réellement travaillé ? Était-il vraiment médecin alors que lui-même avait un sérieux problème de dépendance à la drogue ? Mmm, pas sûr que l'ordre des médecins ou ses collègues soient au courant, sinon personne ne prendrait le risque de le laisser continuer à exercer. Mais bon, elle n'avait aucune leçon à lui donner alors qu'elle-même était une voleuse et enchainait les actes et les trafics illégaux. « De retour dans le quartier... J'ai vraiment du paraître... Bref... » s'excusa l'homme, toujours dans la pénombre, tandis qu'elle entendait la porte d'entrée se refermer. La brune espéra juste ne pas être tomber sur le psychopathe du coin, et s'être mis dans la gueule du loup toute seule. « Sérieusement ? C'est vous qui vous vous excusez alors que c'est moi qui suis entrée par effraction ? » demanda-t-elle entre étonnement et sourire nerveux, tout en restant sur ses gardes, n'étant pas à l'aise avec l'androïde qui se tenait derrière elle. « En tout cas, vous avez l'air d'aller... mieux ? » fit-elle en haussant légèrement les épaules, se demandant pourquoi elle était entrée. Maintenant qu'elle avait l'homme en face d'elle, la brune se rendait compte combien être venue jusqu'ici était stupide. « Écoutez, je vais aller droit au but. Je sais que ma présence doit vous paraître plus qu'étrange mais... » Senara chercha les mots les plus justes. « Mais ce n'est pas parce que je vole les gens que je suis nécessairement une mauvaise personne. J'essaie simplement de survivre comme je peux dans ce monde. » tenta-t-elle de se justifier. « Alors quand je vous ai vu si mal, j'ai culpabilisé de vous laisser dans cet état. » poursuivit-elle pour expliquer pourquoi elle était revenue ici aujourd'hui. « Enfin, sans vouloir te vexer. » dit-elle à la machine. « Bref, je voulais voir comment vous alliez. Maintenant, je vais vous laissez. » déclara-t-elle, sans trop vraiment savoir si elle devait partir ou se laisser raccompagner par l'androïde. D'ordinaire, Senara évitait au maximum les relations sociales, terriblement mal à l'aise avec ces dernières tant elle avait perdu foi en l'humanité.

   
panic!attack

∇▲∇▲

she just wanna be free
Elle rêvait de devenir invisible : tout voir, tout entendre, tout apprendre, sans que rien de palpable ne signalât sa présence. Elle ne serait plus qu'une onde, un souffle, un parfum peut-être, rien qu'on pût toucher ou attraper.

©️ alaska.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je me suis manifesté : 284 fois sur mes : 32 ans et je préfère : Hétéro et je dois ma tête à : SWAN

Message(#) Sujet: Re: La main dans le sac ✯ Senariel Dim 24 Juin - 20:47


La main dans le sac
 
Cette jeune femme arrivé à m'intriguer, elle était venu me cambrioler, manque de bol elle était tombé sur le toxico du coin, et voilà qu'elle était de retour dans le quartier. J'avais alors demandé à Chris de la faire venir, situation qui pouvait vraiment paraître embarrassante, voir très étrange. Lorsque Chris revint avec la jeune femme, je ne mettais pas levé du canapé, j'avais toujours ma guitare en main, et je faisais face à la brune. Tentant de lui parler, j'échoua lamentablement, finalement ce fut la jeune femme qui repris la parole. A ses paroles j'haussais les épaules, soupirant, regardant ma guitare, touchant le bois lisse de l'instrument et cherchant mes mots. Relevant la tête, je pus voir qu'elle affichait un sourire nerveux, c'était complètement compréhensible, de mon côté, je souriais que rarement ou lorsque j'étais en tripe. Puis lorsque la brune me dit que j'avais l'air d'aller mieux, cette fois-ci je fini par reposer la guitare, reprenant la parole.

-Mieux ... Peut-être ...


Je fronçais des sourcils réfléchissant, après il était préférable que je ne réfléchisse pas trop, sinon j'allais me déclencher une migraine, surtout que j'avais déjà réfléchi par rapport à mon cas. Puis la brune repris la parole, cette fois-ci d'un air bien décidé et la, j'affichais un petit sourire.

-Je ne vais pas vous jugez, je ne suis pas mieux, je vole des médicaments dans les hôpitaux, je n'aurais pas eu des parents aimants, peut-être que je serais à la rue, disons que j'étais surtout eu de la chance ... En tout cas merci et non, je ne suis pas vexé ... J'assume complètement et ... Pour vous remerciez est-ce que je peux vous invitez à boire ? Manger ? Je ...


Je me trouvais con ...

-Désolé, je ne suis pas doué avec les autres ...

code by bat'phanie

∇▲∇▲

I don't care, I don't care, so call me crazy
They can say, they can say it all sounds crazy ▬ 'Cause every night I lie in bed The brightest colors fill my head A million dreams are keeping me awake I think of what the world could be A vision of the one I see A million dreams is all it's gonna take A million dreams for the world we're gonna make
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Senara Ryder
Je me suis manifesté : 100 fois sur mes : 32 ans et je préfère : les hommes et je dois ma tête à : emy

Message(#) Sujet: Re: La main dans le sac ✯ Senariel Mer 27 Juin - 17:24


      
   
I never give up

   

   
Cet homme était probablement un junkie, mais il y avait quelque chose qui lui laissait à penser que ce n'était pas son seul problème. Son visage pâle, les traits tirés et sa manière de se tenir donnaient réellement l'impression qu'il était malade. Il ne s'était même pas levé lorsqu'elle était entrée, ce que les personnes faisaient pourtant de manière naturelle pour accueillir quelqu'un, surtout si on cherchait à montrer sa supériorité. Or, comme la brune avait tenté de le voler, ça aurait pu être une façon de lui démontrer qu'il ne se considérait pas comme une victime. Quoique le fait qu'il ne le fasse pas était peut-être pire dans le sens où il ne la considérait même pas comme une menace. Enfin, tout cela pour dire que l'homme qu'elle avait voulu cambrioler quelques jours plus tôt ne réagissait définitivement pas comme les autres. De son côté, Senara tentait de paraître naturelle. Et à défaut de le connaître, elle ne put que remarquer qu'il avait l'air d'aller mieux, si par mieux ça signifiait que l'homme n'était plus défoncé. Ou alors s'il l'était, ça ne se voyait pas à ce moment-là. « Mieux... Peut-être ... » Une réponse qui flotta dans l'air, les faisant retomber dans un silence pesant. Mais Senara n'était pas venue là par hasard et, maintenant qu'elle avait pu constater que l'homme était toujours en vie, elle décida aussi d'expliquer son geste. Certes, le vol restait un délit dans ce cas-là, mais même si la brune se moquait de ce qu'on pensait d'elle, en la circonstance, elle tenait à défendre sa réputation. Elle volait par nécessité, non pour un quelconque plaisir personnel. « Je ne vais pas vous jugez, je ne suis pas mieux, je vole des médicaments dans les hôpitaux. Je n'aurais pas eu des parents aimants, peut-être que je serais à la rue. Disons que j'ai surtout eu de la chance... En tout cas, merci et non, je ne suis pas vexé... J'assume complètement et... Pour vous remerciez, est-ce que je peux vous invitez à boire ? Manger ? Je... » Euh... il voulait invitée la voleuse à passer du temps avec lui et se montrer généreux avec elle ? Il était encore plus bizarre que la brune... A moins que ce ne soit la drogue qui le déconnecte de la normalité des actions à avoir envers autrui ? En tout cas, elle n'allait pas se plaindre qu'il prenne la chose sous cet angle-là. Il fallait juste qu'elle fasse attention à ce que ce ne soit pas un piège et qu'il appelle la police pendant qu'elle se penserait en sécurité. Même si ce médecin semblait gentil, elle ne devait pas relâcher sa vigilance. Après tout, il avait pu changer d'avis entre aujourd'hui et la dernière fois. « Désolé, je ne suis pas doué avec les autres ... » s'excusa-t-il finalement, devant une Senara aussi maladroite que lui dans les relations sociales. Eh bien, ils faisaient la pair comme ça... « A vrai dire, moi non plus... » sourit-elle, mal à l'aise. « Je vois que vous jouer de la guitare. Moi aussi j'en joue. » reprit-elle ensuite, plus détendue, leur donnant un sujet de conversation plus simple pour tous les deux. Car si leur côté solitaire et refermé les rendait gauche, en partant sur un passe-temps commun, ils arriveraient plus facilement à communiquer. « J'aime reprendre des groupes de rock, ou des ballades qui me touchent particulièrement. Je fais aussi mes propres compositions. Et vous ? » s'enquit-elle, sans trop savoir pourquoi elle essayait de parler avec cet homme au lieu de partir.

   
panic!attack

∇▲∇▲

she just wanna be free
Elle rêvait de devenir invisible : tout voir, tout entendre, tout apprendre, sans que rien de palpable ne signalât sa présence. Elle ne serait plus qu'une onde, un souffle, un parfum peut-être, rien qu'on pût toucher ou attraper.

©️ alaska.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je me suis manifesté : 284 fois sur mes : 32 ans et je préfère : Hétéro et je dois ma tête à : SWAN

Message(#) Sujet: Re: La main dans le sac ✯ Senariel Mer 27 Juin - 20:35


La main dans le sac
 
C'était limite flippant la façon dont je me comportais avec la brune ... Elle était humaine et pourtant ... Bien c'était peut-être ça le problème, elle était humaine et je ne savais pas comment me comporter avec elle. J'avais l'habitude de voir des patients, entant que médecin je me comportais comme un professionnel, le plus souvent j'évitais mes collègues ... Ce n'était pas simple, j'avais des collègues adorables, j'avais aussi un voisin très collant, mais qui m'avait déjà rendu service, enfin disons que grâce à lui, je n'avais pas dormi au pied de ma porte, parce que j'étais tellement drogué, que sur le coup je ne savais plus ou était mes clefs. Chris était un androïde, et pourtant c'était avec lui que j'avais le plus d'échange ... Voilà que je me faisais peur à présent. Tentant d'inviter la jeune femme à manger, je pus lire de la confusion dans son regard ... Oui je pouvais comprendre ... Après tout elle avait tenté de me cambrioler et j'étais en train de l'inviter, plus bizarre on meurt. Enfin finalement, je fini par lui avouer que je n'étais pas doué avec les autres ... Sa réponse me fit légèrement sourire, puis je penchais la tête sur le côté, un léger rire.

-Oh ... Quelque part ça me rassure ...


Dis-je avec un sourire timide, avant d'écouter la brune. Ma guitare, ma fierté, j'avais appris seul et c'était un passe temps que j'adorais vraiment. Voir qu'une autre personne joué aussi de la guitare, me rendait heureux.

-Vraiment ? Moi aussi et je compose quand j'ai du temps ... Enfin surtout quand je n'arrive pas à dormir, j'ai déjà fait des compositions, mais je voulais rester anonyme


Finalement Chris qui c'était tenu derrière la jeune femme, fini par s'en aller en direction de sa chambre. Oui, Chris avait sa propre chambre, et lorsque il n'avait rien de particulier à faire, je l'invitais à s'occuper, de la lecture par exemple.
code by bat'phanie

∇▲∇▲

I don't care, I don't care, so call me crazy
They can say, they can say it all sounds crazy ▬ 'Cause every night I lie in bed The brightest colors fill my head A million dreams are keeping me awake I think of what the world could be A vision of the one I see A million dreams is all it's gonna take A million dreams for the world we're gonna make
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Senara Ryder
Je me suis manifesté : 100 fois sur mes : 32 ans et je préfère : les hommes et je dois ma tête à : emy

Message(#) Sujet: Re: La main dans le sac ✯ Senariel Lun 30 Juil - 14:54


      
   
I never give up

   

   
Finalement, ils n'étaient pas si différents que ça. Le médecin avait beau vivre dans une belle maison et dans un beau quartier, il avait ses propres démons et n'était guère doué avec les relations sociales. Senara, de son côté, bien que vivant grâce à des larcins et autres actes illégaux, se sentait toujours autant solitaire, comme si sa place n'était pas sur cette planète, comme si on s'était trompé d'endroit au moment de sa naissance. Du coup, le propriétaire de la maison qu'elle avait tenté de cambrioler quelques jours plus tôt décidait de l'inviter à prendre le café plutôt qu'à l'attacher à une chaise en attendant les flics. Ou pire, à se faire justice lui-même ? Bon, OK, elle n'avait rien pu voler puisqu'il n'y avait rien à prendre, mais l'intention était quand même bien là. D'ailleurs, si on oubliait la poussière et la grasse qu'on pouvait trouver dans le repaire des Lost Children, les lieux étaient plutôt semblables à l'endroit où elle vivait. Vide, avec pour unique compagnie cette sensation persistante de désespoir. Ainsi, ça avait paradoxalement un côté rassurant, et Senara n'allait pas se plaindre que l'homme se montre si compréhensif. Même si, dans son cas, c'était plutôt de la maladresse parce qu'il ne savait pas comment réagir, un peu comme elle. Car c'était bien la première fois que la voleuse revenait sur les lieux de son forfait, même raté. « Oh... Quelque part, ça me rassure... » fit-il avec un sourire timide, ce qui rendait vraiment l'échange et l'ambiance de plus en plus étrange et gênant. Finalement, la jolie trentenaire l'interrogea sur la guitare. Elle-même en jouait, et c'était agréable de tomber sur quelqu'un qui partageait le même passe-temps, le même amour pour cet instrument et, par extension, pour la musique en général. D'ailleurs, c'était naturellement qu'elle s'était dévoilée sur ce qu'elle aimait jouer, avouant même avoir déjà écrit des compositions, alors qu'en général elle n'en parlait jamais. Sauf les fois où on l'interrogeait sur ce sujet, ce qui était fort rare. « Vraiment ? Moi aussi et je compose quand j'ai du temps... Enfin surtout quand je n'arrive pas à dormir. J'ai déjà fait des compositions, mais je voulais rester anonyme. » Intriguée, Senara pencha légèrement la tête de côté. Vu son état, elle imaginait sans peine qu'il devait composer des musiques et des paroles relativement sombres, utilisant son talent et la musique comme un exutoire. Devinant que ses paroles pourraient la toucher, voire même peut-être lui parler au point que ce serait le genre de paroles qu'elle aurait pu écrire, la brunette ne put résister à l'envie d'en savoir plus. « Vous voulez dire que vous avez déjà écrit des chansons qu'on écoute aujourd'hui à la radio ? » demanda-t-elle, de l'émerveillement dans la voix. 

   
panic!attack

∇▲∇▲

she just wanna be free
Elle rêvait de devenir invisible : tout voir, tout entendre, tout apprendre, sans que rien de palpable ne signalât sa présence. Elle ne serait plus qu'une onde, un souffle, un parfum peut-être, rien qu'on pût toucher ou attraper.

©️ alaska.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Je me suis manifesté : 284 fois sur mes : 32 ans et je préfère : Hétéro et je dois ma tête à : SWAN

Message(#) Sujet: Re: La main dans le sac ✯ Senariel Mer 29 Aoû - 19:33


La main dans le sac
 
J'étais bien loin d'être vraiment doué côté relation sociable, en même temps c'était de ma faute, je ne pouvais pas dire que je faisais des grands efforts, bien au contraire, dans mon cas, on pourrait même dire que je faisais tout, pour qu'on ne m'apprécie pas ... Puis voilà que cette femme était de retour, plus exactement celle qui avait tenté de cambrioler mon appartement. Pourquoi avais-je envie de lui laisser à elle ? Alors que les autres non ? Peut-être, parce que la jeune femme semblait aussi paumé que moi ... Puis bon je devais bien l'admettre, elle était mignonne. Alors qu'elle m'avoua aimer jouer de la guitare, de suite un sourire vint orner mes lèvres, j'adorais jouer de cet instrument, je faisais même mes propres compositions, elles étaient diffusés, mais je voulais rester anonyme. Lorsque j'eu fini de parler, la belle brune repris la parole et j'hochais la tête.

-Oui ... Après il faut aimer, dans mon cas ma musique peut être assez déprimante ... Enfin c'est la seule façon que j'ai pour pouvoir m'exprimer

Dis-je avec un léger sourire. Je ne me voyais pas parler à un psy de mes problèmes, rien à foutre, je voulais me débrouiller seul et qu'on me laisse en paix ... Bon il y avait Chris, mais il avait été conçu pour m'aider, alors ce n'était pas de sa faute si il prenait soin de moins. D'ailleurs, en voyant Chris, j'aurais tellement aimé que celui-ci fasse ses propres choix ... Ce qu'il faisait parfois ... C'était rare ... Mais ça arrivé ... Enfin revenant à la jeune femme, je repris.

-Vous faites écouter vos compositions ? Peut-être que vous avez du talent à revendre ... Enfin, sauf si ça ne vous intéresse pas ... D'ailleurs, ça vous dit d'en jouer ?

Dis-je en lui montrant l'une de mes guitares.
code by bat'phanie

∇▲∇▲

I don't care, I don't care, so call me crazy
They can say, they can say it all sounds crazy ▬ 'Cause every night I lie in bed The brightest colors fill my head A million dreams are keeping me awake I think of what the world could be A vision of the one I see A million dreams is all it's gonna take A million dreams for the world we're gonna make
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

Message(#) Sujet: Re: La main dans le sac ✯ Senariel

Revenir en haut Aller en bas
 
La main dans le sac ✯ Senariel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une main dans sa culotte...
» Tu veux ma main dans ta gueule ?
» main dans la main
» LA MAIN DANS LA TETE de Dan Marron
» Kilari Main dans la Main

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New York 2040 :: New York :: Queens :: Logements-
Sauter vers: